Tennis de table

Debout ou en fauteuil roulant, le tennis de table est un des premiers sports à avoir été mis en place pour les personnes handicapées dans les années 50.



Public concerné

Paraplégiques, tétraplégiques et assimilés.

Amputés de membres inférieurs et assimilés.

Les personnes atteintes d’un handicap physique entraînant une perte fonctionnelle nécessitant la pratique en fauteuil roulant.



Organisation de l’activité


Compétition nationale

Journées régionales qualificatives pour l’accès au niveau national.

Journées nationales (N1, N2, et N3).

Championnat de France IMC / Tétraplégique.

Coupe de France par équipe.



Compétition internationale

Tournoi international

Championnat d’Europe

Championnat du Monde

Jeux paralympiques


Règlement

Le règlement appliqué est celui de la fédération Française de Tennis de Table à l’exception de quelques adaptations liées à la pratique en fauteuil.

L’adaptation principale est l’obligation par le serveur, en simple, de délivrer son service de manière à ce que la balle ne sorte pas latéralement.

Un joueur commet une faute s’il renvoie la balle dans le filet, en dehors du terrain, frappe après 2 rebonds ou si il touche la balle avec une partie de son corps. (le fauteuil faisant parti du corps).

Chaque match se joue en 3 sets gagnants. Le pongiste qui marque en premier 11 points remporte le set.


Matériel

La pratique du tennis de table en fauteuil roulant ne nécessite pas de fauteuil spécifique, mais doit répondre à un certain nombre de caractéristiques :

Disposer d’au moins 2 grandes roues et d'une petite roue.

Etre équipé de repose-pieds de façon à ce que les pieds ou les repose-pieds ne soient pas en contact avec le sol pendant le jeu.

Les tables sont identiques à celles homologuées par la FFTT. Elles doivent cependant permettre l'accès aux fauteuils roulants sans gêner les jambes des joueurs, ainsi que l'accès à deux fauteuils roulants pour les parties de doubles.


Lieux de pratique

S'adresser au Comité Départemental handisport du Loiret